Sur l’écriture des Reflets de l’ombre (2013)

TRIBUNE

cellaLight thickens; and the crow
Makes wing to the rooky wood:
Good things of day begin to droop and drowse;
While night’s black agents to their preys do rouse.
W. Shakespeare, Macbeth, Act III, Scène II

La vie c’est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit
L.-F. Céline, Voyage au bout de la nuit

L’écriture utilisée dans Reflets de l’ombre est assez différente de mon écriture habituelle (mais peut-on vraiment définir le concept d’habitude dans l’écriture ?).
Ce n’est pas une écriture de la mélodie ou de la figure musicale, mais plutôt l’écriture du son lui-même. Chaque note, chaque ligne jouée, est la composante d’une image sonore globale, unitaire, et tout à fait physique. La musique, n’y est pas réalisée par une composition des sons, mais par une composition dans le son.

Cette pièce est l’histoire d’un passage de la lumière vers l’obscurité. La première section, Aurore, représente la naissance de la lumière par une grande explosion de toutes les couleurs. Ombre, au contraire, est le côté obscur de la lumière, très grave, très tendu, qui s’achève sur un cri violent et cruel. Après un interlude joué par l’électronique, la lumière refait son apparition dans Luminescences, la quatrième section. Elle vient y capturer un esprit rythmique qui nous mène au climax général de la pièce. La cinquième section, Crépuscule, représente la descente finale vers l’obscurité ; une descente réalisée par un effet paradoxal qui va créer l’impression d’un glissement infini vers le bas. Nuit, enfin, est une image sonore très calme, statique, mais complexe, avec des petits solos tels des animaux nocturnes sortant de la forêt.

Cette œuvre pour orchestre se veut une tragédie du son, où chaque ligne est lourde et chargée de signification comme une mélodie entière comprimée en une seule note.

One thought on “Sur l’écriture des Reflets de l’ombre (2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>