Heiner Goebbels

Originaire de Neustadt an der Weinstraße, Heiner Goebbels (né en 1952) s’installe à Francfort-sur-le-Main en 1972 où il obtient ses diplômes en sociologie et en musique. Il fonde en 1976 le Sogenannten Linksradikalen Blasorchester (« orchestre à vent radical de gauche ») avec lequel il fait de nombreux concerts et productions discographiques jusqu’en 1981, travaillant en parallèle en duo avec Alfred Harth (entre 1976 et 1988) et au sein du groupe de rock expérimental Cassiber (entre 1982 et 1992).

Heiner GoebbelsHeiner Goebbels © DR

Il commence à composer de la musique de scène pour Hans Neuenfels, Claus Peymann, Matthias Langhoff, Ruth Berghaus et de la musique de film pour Helke Sander. Au milieu des années 1980, il compose et met en scène ses propres œuvres – dont une grande partie sur des textes de Heiner Müller.

Heiner Goebbels fait disparaître la frontière entre opéra et théâtre, avec des œuvres telles que Schwarz auf Weiss (1996), Die Wiederholung (1997) ou Landschaft mit entfernten Verwandten (2002). Outre les textes de Müller, Goebbels s’inspire des œuvres de Bertolt Brecht et Hanns Eisler (Eislermaterial, 1998) Samuel Beckett (Worstward Ho pour I went to the house but did not enter, 2007-2008) ou encore Gertrud Stein (Songs of Wars I Have Seen, 2007), Paul Auster et Hugo Hamilton (Surrogate Cities pour grand orchestre, 1994).

Membre de l’Académie des Arts de Francfort et de celle de Berlin, Heiner Goebbels est professeur à l’Institut d’études théâtrales de l’université Justus Liebig de Giessen en Allemagne et, depuis 2006, il préside l’Académie de théâtre de Hessen. Heiner Goebbels prendra la direction artistique de l’International Arts Festival Ruhrtriennale pour la période 2012-2014.