Heera Kim

La compositrice coréenne Heera Kim (née en 1976) a déjà à son actif une large palette d’œuvres pour orchestre, ensemble de chambre, voix et musique électronique. Elle étudie tout d’abord la composition et la théorie musicale à l’université Kyung-Hee de Séoul. Elle s’installe ensuite à Karlsruhe, où elle entre dans les classes de York Höller pour la composition, Hans Ulrich Humpert pour la composition assistée par informatique, et Wolfgang Rihm.

Heera KimHeera Kim © Astrid Ackerman

Heera Kim participe à de nombreux ateliers de composition, par lesquels, ceux d’Apeldoorn (Pays-Bas), Acanthes (France) et Darmstadt (Allemagne).

Entre 2008 et 2010, elle enchaîne les résidences : Kimmel Harding Nelson Center for the Arts in Nebraska (États-Unis), Gedok-Atelierhaus à Lübeck et Denkmalschmiede Höfgen à Grimma (Allemagne), Visby Centre for Composer de Gotland (Suède), la Villa Sträuli à Winterthur (Suisse), Atelier Rondo Graz (Autriche), et Schreyahn Künstlerhaus (Allemagne).

Sa musique est interprétée par des artistes tels que l’Ensemble for new music de Zurich, l’Ensemble Eriprij d’Apeldoorn, l’Ensemble Oktopus de Munich, l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise ou l’Orchestre national de Lorraine. En mai 2010, son premier opéra, Der Unfall, a été créé au Neuköllner Oper Berlin.